Cette page est volontairement affreuse, horrible, infâme, bref les mots nous manquent pour qualifier une telle horreur....
En fait c'est la seule page du site qui est volontairement affreuse, les autres, on ne le fait pas exprès... Un truc de notre lointaine jeunesse....

 

Les Tanks

pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...pffff...

Le spad du Boss (vélo de route tuning 1936 VTC!)

Le spad de La fouine (le fameux vélo Rose)

Le spad du Coyote (Rancho Kité SIS le peugeot top Fichet)  

Le spad de Waterproof  (la fourche à débattement négatif)

Le spad du Furet (Le Shoggun et le Desperados

Le spad du Boss

Avec un cadre datant de 1936, et des pneus de 2 cm de large, ce spad était

l’arme absolue pour crever partout !

Avec son grand plateau digne des meilleurs contre

la montre du tour de France (46 dents), il avalait les routes plates.

Vous me direz, pas très utile pour le VTT… Notons
que grâce à ce spad, le Boss a fait
des milliers de kilomètres à travers
l’Europe de l’e
st dans sa jeunesse. !


..

Le spad du Furet

…Photos confidentielles à jamais…

Le spad de la Fouine

Ah, le fameux vélo rose… Il vécut les pires chutes
et de grands moments de la jeunesse de la Fouine...

Il fut longtemps utilisé pour les descentes de la barbette (voir histoires de gamelles)

Il a écumé les chemins de Sompt pendant 5 longues années
avec le rancho top Fichet en équipier !

Parfois, le vélo rose se transformait
en arme ultime pour quelques excès de jeunesse !!!!!

Le spad de Coyote

Coyote a eu 2 tanks dans sa vie :

- le Rancho : le pire des deux, tout équipé SIS,
il déchire par ses cornes verticales,
et par sa tige de selle qui plia au bout de 10 m
sous le poids de l’arrière train de Waterproof…


- Le Peugeot Top fichet : c’est ce tank dont il cassa
la cadre dans le Jura.
Pour cacher le malheur il équipa ce spad
d’une Magnum R… c’est quand même le moins tank
de tous les tanks du team.

Le spad de Waterproof

Ah le Starway,
spad trop lourd avec une fourche pourrie
n’encaissant aucun choc et des roues se voilant pour rien,
ce vélo avait de quoi impressionner !
Ces cornes étaient tellement énormes qu’on
les a scié pour le « water - passage par devant ».

La fin du Starway fut on ne peut plus remarquable…
En effet le dit spad était maintenant
réservé au séance de Water-jump somptois.
C’est en PPD magistral du Furet que la fourche plia…

(plus de détails dans la page Barbette 2003)

Retour sur un vrai site VTT