- La page « secrète » du team -

Bravo, vous avez découvert la page secrète somptoise dont voici un rapide sommaire :

La biographie du team

Les somptois d'or

Et oui, comme si çà ne nous suffisait pas de faire des pages que peu de monde regarde, on en fait maintenant que vraiment personne ne peut admirer; sauf peut être toi qui devant ton écran cherche à mieux connaître le team somptois…

Notons que cette page est à peu près aussi souvent actualisée que le spad de Coyote est nettoyé !

Dernière mise à jour : Mars 2008

Coyote à l'oeuvreCoyote à la Barbette il y a quelques années...Furet à la Barbette, une nouvelle façon de faire du Water Jump !Water, classique..Coyote en lutte... Magique !

…Le Fabuleux Destin d’un team poitevin…

 Voici l’histoire du Team Somptois que seuls les plus fervents admirateurs découvriront. Ceux que çà intéressera son encore moins nombreux. C’est un retour aux sources du team…

Eté 2012 : Un guide VTT sur le département de la Vienne réalisé par le Team Somptois sort en librairie. le site reçoit entre 100 et 150 connexions quotidiennes...

Printemps 2012 : le Boss, Xtophe et la Fouine partent pour un trip énorme dans les préalpes.

Septembre 2007 : la fouine et Wat partent attaquer dans les Pyrénées

Eté 2007 : c'est le trip chili ! http://chili..teamsomptois.com

Avril 2007 : la Fouine créé un nouveau site web pour son expédition Chili à VTT : http://chili..teamsomptois.com . Le Boss et la Fouine veillent à préserver la lueur somptoise et partent rouler 3 jours dans la massif central...

Hiver 2007 : le site dépasse régulièrement les 1500 visiteurs mensuels et le record de connection en une journéee est de 100 visiteurs. C'est 10 fois plus qu'en 2003... Le spad de Samy apparaît dans VTT mag. Le team s'effrite, les sorties sont moins régulières. Coyote et le Jeun's ne sont que des souvenirs, la Fouine et le Fourbe vivent bien loin des terres somptoises, Wat bosse trop... Les projets de piste VTT sont abandonnés pour cause de boulot et de manque de temps... Le team s'oriente de plus en plus vers une pratique spot / rando à la cool par manque de temps et d'entrainement...

Janvier 2007 : le blog du TS arrive. Son but est de réaliser un trait d'union entre les membres du team eclatés au quatre coin de France et du monde. Une nouvelle version qui marche verra le jour en janvier 2008.

Novembre 2006 : Le site du TS déménage encore pour avoir plus de place et enfin un nom de domaine ! Grâce à cela de nombreuses vidéos somptoises sont mises en ligne.

Eté 2006 : pas de véritable séjour TS mais de petits groupes partent dans le massif central, le Queyras, aux 2 Alpes.....

De janvier à mars 2006 : le site du TS est entièrement lifté, une section dirt/street pas doué avec l'arrivée de Louloute est en cours de formation.

Octobre 2005 : Roc pour 3 somptois, les maillots du team arrivent

Eté 2005 : Après 2 années sans trop rouler Bip bip fait un retour fracassant dans le team. 3 somptois découvrent la Colombie Britannique.

Avril 2005 : 4 somptois luttent sur la SNF 2005.

Hiver 2004 / 2005 : Mickael arrive dans le team.

Eté 2004 : le TS traverse les préalpes entre Grenoble et Sisteron.

30 mai 2004 : le TS n’a pas d’équipe sur le raid du Lambon pour causes des merde ambiante inérante aux membres du TS…

Mai 2004 : Nouvelle communication de souffrance pour un membre du Team. Samy se casse le scaphoïde gauche sur une marche avec atterrissage dans un champ non fauché ! Water l’examine à chaud et pense qu’il n’a pas le scaphoïde pété et on repart… Quelques heures de communication plus tard, une radio montrera le contraire…

Mai 2004 : apparition d’une lettre de Water dans le courrier de vélo vert. Il y parle du projet de construction d'une piste de vtt.

Avril 2004 : Le Team découvre la Catalogne. 6 riders et 13 personnes en tout pour ce qui restera la plus grosse expé somptoise en terme de participants.

Autour de Mars 2004 : création de l’association loi 1901 Team Somptois et signature d’un accord avec la mairie de Sompt pour avoir un terrain à disposition.

Automne 2003 : arrivée de pleins de nouveaux spads dans le Team…

Novembre 2003 : anniversaire de Water – rando nocturne en Sompt et Melle au programme…

Septembre 2003 : Départ officiel du Furet qui quitte le Team et vend son spad. La fin d'une époque. Arrivée furtive des TS ‘girls : Mathilde et Marion

16 août 2003: Un mal terrible frappe le team, alors que 3 membres s’apprêtaient à faire le Mont Ventoux, leurs 3 spads ont été volés dans le camping pendant la nuit. La Fouine, Le Coyote et le Jeun's se retrouvent donc sans monture…Bref encore un truc chiant horrible…

Août 2003 :2ème édition du pique nique annuel du team à la Barbette avec les riders et leurs parents. Le Furet réalise un magistral PPD et détruit la Fourche du célèbre vélo rouge. La canicule est au rendez-vous, l’apéro a lieu les pieds dans la somptueuse. L’association commence à prendre forme, le projet de construction de piste VTT se précise. On retrouvera donc bientôt Water en président, Coyote en vice-président, Samy en trésorier et la Fouine comme secrétaire. Toujours pas de spad pour le Water, Commençal refuse toujours de faire marcher la garantie…

4 août 2003 : appel des pompiers lors d’une rando près de Confolens, 3 métatarses fracturés pour Water.

Eté 2003 : la Fouine, le Boss, le Fourbe et le Water écument les chemins réunionnais sur leur spad.

Juillet 2003: Samy abandonne son specialized et sa judy pour un Pasta et une belle Marzo!

Juin 2003 : anniversaire de Coyote, la soirée se termine par des descentes nocturnes à la Barbette.

Juin 2003 : 2ème participation au raid des Flyings, seuls Water et la Fouine seront les somptois rescapés. Water remonte son Summit pour    pouvoir y participer !

Mai 2003 : notre site dépasse la barre des 100 visiteurs mensuels après 2 ans d’existence. Le Doctor du Boss apparaît dans le test lecteurs de Vélo vert. Le Boss est donc le premier membre du team à apparaître en photo dans un magazine VTT.

Avril 2003 : découverte des Cévennes pour le Boss, Water, le Coyote, Samy, le Fourbe et la Fouine. Côté assistance, on retrouve 3   Mams. Water casse son Pasta.

Mars 2003 : la carrière de Mende nous ouvre ses portes, une nouvelle génération de spots somptois voit le jour! L’ornière infernale, le remblai de la glissade infâme deviennent de spots somptois de choix.

Février 2003 : Coyote casse son cadre de Summit, Michel lui retrouvera le même modèle mais avec un foirage sur l’arrière et le dit Mich dit que ce n’est point grave… Quand on est con…

Janvier 2003 : Le Boss et la Fouine expérimentent le VTT sur la neige en Champagne. Le Team s’éclate sur la glace pendant les grands froids, chutes et figures à 2 balles sont au RDV.

Décembre 2002 : Water s’équipe avec un Pasta VIP. La Fouine découvre les joies de la Psylo Race, le Coyote opte poour une Psylo SL.

Novembre 2002 : Le cadre VIP de la Fouine casse, pas de souci de garantie.

Octobre 2002 : Coyote et Water découvrent le Roc d’Azur en tant que délégation somptoise.

Septembre 2002 : le Boss, Water et Coyote retournent dans le lot. La Fouine est condamnée à la rando à pied à cause de son bras cassé.  Malheureusement, le Fourbe part sur Paris pour ses chères études, il ne roulera avec qu’aux seules vacances, il n’en reste pas moins  un TSien  à part entière

Eté 2002: Première édition du Pique nique somptois de la Barbette, Le Jeun's, le frère de Samy devient un nouveau membre du Team ! On le retrouvera sur une copie conforme du Team Factory du Furet version d’origine. Le team écume le massif central et le dernier soir dans une grosse fatigue, le team envisage d’organiser un concert à la Barbette, avec show du TS au programme. Le Fourbe nous révèle sa passion pour Alizée qu’il se propose d’héberger si le projet arrive à son terme. Fouine va malheureusement se casser le bras, c’est le premier gros crash somptois avec appel des pompiers et séjour à l’hôpital de Gap.

Juin 2002: le Furet arrête les randos en VTT. On ne le retrouvera que pour les spots et le raid. Le Fourbe, Water et la Fouine partent pour 2 jours de VTT vers Jaunay sans assistance, nuit à la belle étoile et 100 bornes au programme...

Mai 2002 : La Fouine, le Boss, le Coyote et Water découvrent le lot, plus de 100km en 2 jours. Le furet, coyote, fouine et Water effectuent le raid du Lambon : 116 Km de VTT, 50 Km de marche… en 2 jours et une nuit. L’équipe termine 19eme sur 44 équipes participantes. Un vrai record compte tenu du jeune âge et du manque d'entrainement de cette équipe.

Mars 2002 : Le Boss monte enfin son Doctor après des mois d’attente.

Février 2002 : destruction de la double bosse… snif

Décembre 2001 : Première compétition inter spot avec 5 participants et un Furet qui s’explose le genou. Le Boss et la fouine s’équipent chez Commençal.

Novembre 2001 : Le TEAM SOMPTOIS rencontre pour la première fois les Flying-Sangliers sur les chemins de Paizay.

Octobre 2001 : Bip-bip et Samy deviennent des membres à part entière du TEAM SOMPTOIS.

Septembre 2001 : Arrivée d’un nouveau membre Julien R. alias Bip Bip, il sera équipé d’un décathlon qu’il ne gardera que quelques    mois à cause de multiples problèmes… Bientôt Guillaume L. alias Samy, va aussi rejoindre le team avec son Specialized. Premier Week-end du mois, 92 Km pour la fouine, le Furet, le Coyote et le Boss. Deuxième Week-end 80 km pour la Fouine, Le coyote, le Fourbe, le Boss et Water. C'est l'époque des énormes randos dominicales...

Août 2001 : Le team se lance dans la construction d’une double bosse et d’une table, notons la magnifique gamelle du Boss qui peut  remercier son casque et ses protections…

Juillet 2001 : Vive les 250 Km dans le Forez avec, la fouine, le fourbe, le furet, le coyote, the boss, waterproof et toujours Mam'fouine à l ’intendance.

Juin 2001 : écriture de la chanson du team composé par Waterproof et avec une musique de Goldman, et oui le team ne se refuse rien, c’est en fait sur l’air de quand la musique est bonne ; dont voici en exclu mondiale les paroles complètes. Cette  chanson fut proposée aux membres du team lors du Melle Bornes :

J’ai trop saigné, sur les chemins de Sompt,J’ai tout cassé, dans les barbettes roads,

Y’a plus que les bosses, où je frissonne,Et quand j’me ramasse, j’suis toujours plein d’hématomes. 

Des champs, des bons dans ma mémoire, Trois coups de freins, c’est un peu le trou noir,

Quand je suis trop lent, quand je suis en retard, J’pédale à fond, au fond de cette marre !

Refrain: Vive le VTT à Sompt, Quand la gamelle donne, Quand le VTT vole, Quand on ne glisse pas… Quand on chavire en bas… 

J’ai plus de recours, je me lance dedans, Encore un tour, je passe encore devant,

Y’a qu’un p’tit trou, j’suis sur ma selle, Putain de bon, je frise une autre pelle, 

Un peu de glisse, beaucoup de risques, Pas de feeling et quelques gamelles,

C’est pas c’liquide, ni ces rustines, Qui vont m’empêcher de crever à Melle !

Mai 2001 : création du site du team et baptême du team qui sera maintenant appelé le TEAM SOMPTOIS, TS pour les intimes. C’est à partir de cette époque que les sorties du dimanche matin seront constantes.

Avril 2001 : Départ de Péro du Team.

Février 2001 : Au détour d’un chemin, 3 membres du team (le Coyote, la Fouine et Waterproof) découvrent THE BOSSE, une colline où les spots sont très nombreux, ce lieu reste un lieu majeur de culte du Dieu VTT pour le team… Péro arrive dans le team à cette époque.

Janvier 2001 : Le Boss tombe pratiquement à l’arrêt sur le bitume, et bilan 6 points au menton.

Décembre 2000: première rencontre avec Michel alias No Garanty, ou encore «celui qui dit non», une pièce de théâtre réalisée un rayon cycle d'une GRS niortaise... ah elle est bonne ! 

Juillet 2000: plus de 200 Km d’efforts intense dans le Jura pour La fouine, le Furet, le Coyote et le Boss sans oublier Mam'fouine bien sûr !

La transition 1998 à 2001: Pendant cette période, le VTT devient une pratique de plus en plus régulière pour les membres fondateurs du TS. On roule encore sur des Fashions Teams mais on s’équipe doucement. Peu à peu on ouvre les magazines de VTT. 

Les années 1990 à 1997: En ces temps reculés, le 2 roues à pédales était juste utile pour la petite balade dominicale en famille même si un peu de boue ne nous faisait pas peur… Le Fashion-team était l’arme absolue ! Le hors piste existait mais n’était point extrême, la descente de la Barbette nous faisait trembler de tous nos membres. Cependant, quelques signes présageaient qu’un fabuleux destin allait voir le jour. Waterproof barbotait déjà pas mal, la fouine et le furet aimaient les cascades dans les paillés. Le team n’était encore à cette lointaine époque un vague concept comme celui de voir le PSG gagner le championnat de France de foot…Je déteste le foot… Pourtant le coyote ouvrit une brèche dans laquelle peu à peu les membres du team s’engouffrèrent, celle d’avoir un VTT à peu près correct. Son spad était un post Fashion Team qu’il équipa d’une mythique Manitou Magnum R. Ensuite, le Boss, la Fouine et le fourbe découvrirent leur monture. C’est alors, que les randonnées s’allongèrent…

 

- Les Tops du team somptois -

Voici un classement des quelques grands moments du team. Le premier de chaque catégorie a un Somptois d’or qu’il remettra en jeu à chaque sortie du team.

Les plus belles gamelles

Les plus grosses communications de souffrance

Ridiculous world

Saut de marches

Les plus belles descentes

Les grosses attaques

La pourriture la plus infâme

La casse sur spad

Le top des plus belles chutes: Ce classement tient compte des qualités de la chute, du nombre de personnes qui ont pu l’admirer, et de la qualité des photos qui en découle.

1. Le Furet : PPD à pleine vitesse dans la somptueuse devant de nombreux parents somptois.

La Fouine – Vol de spad sur le chemin piéton de Melle.

Le Coyote – La barbette avec le vélo Rose.

Waterproof – Chute en l’air à l’Absie.

La Fouine – PPD magistral sur un spot avec photo magique

La Fouine – superbe PPD sur une clôture électrique dans les alpes du sud

La fouine – magnifique PPD dans les marrons dans les Cévennes

Samy – chute à fond à la Motte Tuffeau

Furet – explosion de son postérieur sur les escaliers du ruban vert.

La Fouine –gamelle devant de nombreuses personnes au Puy de dôme

Coyote – photo magique sur le remblai de la glissade infernale.

Waterproof – PPD avec photo magique à Gournay

Coyote et Water – PPD magistraux sur une marche où c’est sur que çà ne passe pas !

Waterproof – passage par devant avec photo à The bosse.

Le Coyote – Passage par devant avec le  Xtc Big Bear à The Bosse.

The Boss – sur  la bosse avec gros bobos, pas mieux classée car personne a pu l’admirer!

Coyote – pour PPD répétés sur le terrain de cross de Brioux.

Waterproof- pour un blocage avant la difficulté et un vol digne de se nom à The Bosse (plus de 2 m de haut sur 5 ou 6 m de long !)

Waterproof – pour un superbe passage par devant au stade en essayant de sauter.

Le coyote – pour un passage par devant en côte dans sa jeunesse.

Le top des chutes les plus douloureuses : Un somptois d’or que l’on n’est pas pressé de battre… Ce top tient compte des l’importance des blessures et de l’impotence engendrée. Tout appel des pompiers ou séjour à l’hôpital compte comme bonus.

1.      La fouine –  fracture Radio ulnaire déplacée dans les alpes du sud.

Samy – Fracture du scaphoïde gauche sur une marche.

Water – 2 métatarses fracturés sur un spot près du Chambon. Sans oublier un énorme bleu sur la cuisse.

Dans la barquette, secourue par "un mignon sauveteur" dixit la drolesse...

Waterproofette - un radius en snow Board

Dans la barquette, secourue par "un mignon sauveteur" dixit la drolesse...A l'hosto où elle n'a pas l'air de trop souffrir...

Boss – énorme bleu sur la cuisse, casque explosé, une côte fêlée.

Samy - grosse plaie au ski nécessitant 19 points !

Coyote – fière plaie au poignet gauche en Catalogne non suturée car pas de matos mais délicatement nettoyée dans les chiottes du camping…

Furet – 5 points au genou pendant interspot 2001.

The boss- 6 points au menton après une chute sur le goudron.

The Boss – « explosion » testiculaire lors d’un atterrissage non contrôlé sur la potence.

Le Jeun’s – explosion de genou sur l’ornière infernale.

Waterproof – une côte fêlée par la corne de Coyote.

Louloute - entorse au pouce après un PPD sur le plat La Fouine – égratignures au bras à Conques

Bip-bip – juste un peu sonné après être tombé de plus de 2 mètres de haut à la Crèche.

Le Coyote – petits bobos après sa chute avec le vélo rose.

Waterproof- que des petits bobos à l’Absie, alors que chute énorme.

Le coyote- pour les dégâts habituels sur ses jambes.

La Fouine : pour ses petites douleurs après sa première chute dans un hors catégorie Mellois.

Waterproof – passage par derrière avec réception douloureuse sur le dos. Et cris pourris pendant 5 minutes

Waterproof – pour sa frayeur lors d’un passage par devant avec réception sur le visage dans l’herbe

Le top des chutes les plus ridicules : La chute ridicule ne doit pas être douloureuse, bien faire marrer tout le monde et surtout être parfaitement évitable.

    1. Le Fourbe – chute à l’arrêt sur clôture électrique dans le Forez.

    Water- PPD sur un saut foireux sans vitesse.

    Coyote- avec le bras qui devient incontrôlable avant l’arrivée à Allanches.

    Coyote – chute à 2 à l’heure en Catalogne et explosion du poignet.

    Coyote – chute filmée sur le spot du banc

    The Boss – chute dans la boue autour de Poitiers pour cause de fixation accrochée.

    Waterproof - idem que précédemment mais c’est déjà plus normal !

    La Fouine - à l’arrêt sur une route dans le Forez, on causait et puis Boum !

    Le furet – à l’arrêt à The Bosse.

    Waterproof – chute par derrière avec le Giant à la Barbette.

    Waterproof- pour sa chute  à 3 Km/h sur une montée trop simple.

Le top des plus belles marches : Dans ce classement, nous tenons compte de la hauteur et du style du rider sur le franchissement.

1.      Coyote – L’énorme marche de Paizay prise à fond avec crash final : 2 m 30 de haut, 7 mètres de long…

Coyote – pour l’ensemble de son œuvre sur les marches de Paizay.

Le Furet – la marche de The Bosse prise à fond.

La Fouine –  la marche de the bosse

La Fouine, le Furet et le Water – marche de la place de Tillou

La Fouine – pour la marche technique du pont à Tillou

La Fouine- descente de table de pique nique.

Samy – en forme sur le terrain de cross de Brioux.

Le top des plus belles attaques : Ce classement tient compte de la forme du rider sur les portions négatives d’une rando ou sur ses capacités d’attaque sur un endroit donné

    1.      La Fouine – attaque grandiose dans le massif central

    Le Coyote – pour l’ensemble de son œuvre, constant dans l’attaque de fou

    Le Fourbe – pour ses pourrissages de fous dans les cévennes.

    La fouine, le furet et le coyote – attaque sur la Barbette en no freinage.

    Le furet  - pour ses qualités d’attaque sur les sauts.

    Le Boss – pour l’ensemble de ses attaques quand il sent que l’on est à la bourre.

    Le Fourbe- pour sa rapidité à rentrer quand on est en retard.

Le top des plus belles descentes : Ce classement tient compte de l’attaque du rider sur une zone précise à un moment donné.

    1. Le Furet – descente du premier jour dans le Forez avant l’arrivée au Camping.

    Le Coyote- pour ses attaques légendaires sur la descente de la Barbette.

    La Fouine et Coyote – à fond sur la descente du château du 1er jour dans les Cévennes.

    La Fouine – Attaque deuxième jour dans le Forez en allant au gîte.

    Water- pour une fois dans le rythme sur la descente des marrons dans les Cévennes.

    Le Team – pour une série d’attaque sur un superbe chemin de Vivonne

    La Fouine – pour son attaque dans une descente pleine de cailloux dans le lot

Le top des pourritures innommables :

1. Coyote - en Espagne, été 2005. C'est perdu et a passé la nuit dehors sans rien à boire ni à manger. Il a été retrouvé par l'hélico le lendemain ! J'espère qu'un jour il prendra le temps de parler de ce périple pour le site...

Water, le Furet, la Fouine, le Coyote : au raid du lambon 2002.

Mickael - SNF 2005, sieste sur une table et dans la forêt...

Water – complètement pourri avant d’arriver à Allanches.

Water- effroyablement pourri le dernier jour du Forez.

Coyote et les Lamy – pour leurs pourritures respectives lors de 3 gouttes de pluie en Catlogne avec bonus pour Coyote qui entre en plus dans le classement des communications de souffrance..

Furet – complètement pourri dans le Jura.

Water- A bout de forces dans une galère réunionnaise.

Bip-bip- première rando en montagne dans les alpes.

Bip-bip et les Lamy – rando par -3°C avec plus de 55 bornes au compteur.

Water – pour sa pourriture constante en Catalogne

La Fouine – pour ces 2 pourritures du dimanche matin avec envie de vomir

Le Furet – pour sa pourriture au raid du Lambon 2003 avec mal de tête.

Samy – portage au Mont Aigoual.

Top du record de casse sur un spad – hors usure:

    1. La Fouine – un cadre de Commençal VIP

    Water – un cadre Pasta dans les Cévennes.

    Coyote – un cadre de Nakamura Summit.

    Water – un cadre de Nakamura Summit.

    Coyote -  un cadre Peugeot dans le Jura.

    Le Furet – destruction de la fourche du vélo rouge en se prenant une souche lors de Water Jump dans la somptueuse.

    Furet à la Barbette, une nouvelle façon de faire du Water Jump !

    Loulote - 6 rayons en changeant devitesse sur le plat sur une route !

    Coyote – pour avoir casser une selle dans le camping en Catalogne.

    Coyote – destruction d’un dérailleur XT dans les bois. La chape est venue côtoyer le grand plateau !

    Coyote – pour son aptitude à vriller les maillons de chaîne

    Waterproof – pour l’ensemble de son œuvre : explosion d’un maillon de chaîne en 2, un grand plateau, un moyen plateau, une cassette, des chaînes, une selle, tige de selle, fourche, frein à disque, roues, dérailleur avant, roue libre, poignée de frein, pneus, câbles et gaines aux multiples 360°…le tout en un an et demi !

    Coyote - un grand plateau.

    Waterproof : après 15 m parcouru sur le Rancho de coyote, la tige de selle expira son dernier souffle.

    Coyote – abîmage de Chappe de dérailleur sur un sentier du Forez.

    Bip-bip - Pour son cassage de dent de plateau  après 30 Km sur son spad.

Bonus somptois

Accueil site