http://www.teamsomptois.com/accueil-test.html 0.9 monthly

Google

rechercher sur teamsomptois.com

- Toutes les randos -

 

 

 

 

Boss en début de séjourLe trou de fer - île de la RéunionLe trou de fer, c'est d'enfer !

Y'a pas que le 2 roues à pédales sur tout chemin dans la vie...

Trucs touristiques

La randonnée pedestre

Autres activités sportives

Accueil Réunion

Nos Bonus pour ce séjour :

la Réunion pratique

côté culinaire

trucs de somptois

Ile de la Réunion en VTT

Randonnée pédestre  :

- La Marche dans Mafate  : Parfois, il faut se résoudre à lâcher le spad pour partir en randonnée. Nous, on a fait une randonnée pépère de trois jours dans le cirque de Mafate (en laissant la voiture au parking avant le col des bœufs). Enfin, je dois avouer que Mafate en VTT, çà doit le faire méchant si on sait où passer ! On est parti le premier par le Col de la fourche pour aller dormir à La Nouvelle. A La Nouvelle, n’hésitez pas à  avancer un peu sur le chemin de Roche Plate, la vue y est absolument sans mot. Le lendemain, direction Marla en passant par les 3 roches. Puis le dernier jour on rentre par le col des bœufs en n’oubliant pas de jeter un cou d’œil au col du Taïbit pour découvrir Cilaos. Les gîtes proposent de bons repas créoles avec plein de riz et plein de rhum ! Notons que dans Mafate, il y a beaucoup de chemins qui roulent sûrement en spad mais on vous laisse la liberté de tenter la galère (à moins de prendre un guide !), nous on a eu notre dose… C'est lors d'une de ces soirées que Waterproofette a découvert "les joies" de l'alcool en ayant "la tête qui rétrécie"...

Réunion, randonnée dans le cirque de MafateRéunion, randonnée pédestre dans SalazieRéunion : cirque de Mafate

De gauche à droite, le TS en plein P.T.T. c'est à dire du le Piéton tout terrain. Notez la présence de ce chien de merde qui nous a suivi toute la journée... Puis le magnifique cirque de Salazie avec le Piton d’Enchaing au 1er plan. Et enfin, une vue de l’incontournable cirque de Mafate.

- Sur le site du Volcan : Il ne faut pas louper l’ascension du Piton de la Fournaise. Compter juste 4 heures de marche entre Bellecombe et le sommet. Il vaut mieux se lever hyper tôt et se couvrir correctement pour apprécier cet endroit magique… Au cours de cette rando, on peut dire qu’on a eu un brouillard sympathique, un froid notable, ainsi qu’un vent de fou ! Heureusement, juste  au début de notre descente, le ciel c’est dégagé, nous sommes donc remonté pour voir une superbe mer de nuages, ainsi que les fumeroles d’une éruption.

Piton de la Fournaisevue du sommet du piton de la Fournaise

Admirez cette mer de nuage qui s’étend jusqu’à l’horizon, ainsi que la vue sur Bellecombe avec au loin le Piton des neiges…

 

Trucs touristiques à faire :

- Au petit touriste somptois autour de Saint Gilles  : Surtout, il ne faut pas manquer la vue du Maïdo qui est à mes yeux un des plus beau paysage au monde… Je sais, c'est un truc qu'on trouve souvent dans les guides mais là c'est vrai... Mafate apparaît là dans toute sa splendeur. On peut d’ailleurs partir du Maïdo pour randonner à pied dans le superbe cirque de Mafate. Le Bassin des Aigrettes : à  10 minutes de Saint Gilles les bains, près du théâtre en plein air sur la route de Saint Gilles Les Hauts. C’est super joli et vraiment agréable pour la baignade mais l’eau y tout de même fraîche pour un Fourbe ou une Fouine… Oubliez le spad pour y aller. Le jardin d’Eden à Saint-Gilles, idéal pour s’imprégner de la flore locale.

- La maison du volcan : Très intéressant pour mieux comprendre le volcanisme, elle se trouve à Bourg Murat à 500 mètres du début de la route forestière du Volcan direction Plaine des Cafres. Contactez cette dernière au 02-62-59-00-26.

Autres activités sportives :

- La plongée à Saint Gilles  : Si vous venez à La Réunion, c’est à Saint Gilles qu’il faut aller plonger. Pour trouver un club, il suffit d’aller sur le port. Nous, on a opté pour Corail Plongée (corailp[at]guetali.fr), l’accueil y est top et le rapport qualité/prix y est bon. On peut aussi se faire plaisir en palmage avec masque et tuba (mais attention à ne pas s’exploser car c’est cailloutu). Il y a des vagues et pas mal d’oursins au bord mais une fois la barrière de vagues passée, on est tranquille ! Pour les non aquatiques, il y a le Visiobul, c’est un bateau à fond de verre, renseignements sur le port de Saint Gilles les bains. L’accueil des Mams fut très sympathique par un métro installé ici depuis 20 ans.

- Le Canyoning :

Trou Blanc avec à droite un beau saut qui passe tout seul !

Près d’Hell Bourg, on trouve le canyon de Trou Blanc (1 journée). Il est ultra aquatique avec pleins de toboggans, une tyrolienne, de petits rappels, et un saut optionnel qui fait plus de 10 mètres ! Ce canyon n’est vraiment pas dur, et pas du tout impressionnant si on aime l’eau ! (Attention c’est un Water qui cause… Notons qu’un Water est sujet au vertige quand il n'y a pas d'eau mais la peur de l’eau est un concept difficilement conceptualisable pour lui !). Notons que la Fouine a sauvé sa p'tite soeur de Waterproofette d'un vieux crash la tête la première dans un gros rapide en lui rattapant un bout de jambe.... Le Fourbe pour çà part a fait un bel atterrissage qui calme sur le cul au niveau du plus gros saut !

Nous, on a fait une descente avec Ric à Ric, merci à Romain pour ce moment d’attaques aquatiques. Plus d’infos sur le  site de Ric à Ric, http://www.canyonreunion.com. Ce site est super bien fait et contient des topos pour les personnes expérimentées.

- Autres activités à Saint Gilles  : A Saint Gilles, on peut aussi faire du surf, du body-board. On peut aussi rester comme une merde à se faire bronzer sur la plage de Boucan Canot mais ceci me semble tout de même d’un intérêt plus que précaire. Inutile de dire que la Réunion n'est pas une île faîte pour glander sur la plage, il y a tellement mieux à faire... On a dû y passer maximum une heure en 3 semaines dont 57 minutes à faire du palmage...  

- A Hell Bourg, prenez le temps d’admirer les cases traditionnelles, elles sont superbes. Il existe des visites guidées…

Bonus culinaire – La recette du rougail saucisse et du gâteau patate :

 Le Rougail saucisse : Pour 4 personnes, prenez 500 g de saucisses fumées (c’est meilleur ! en métropole, c'est la saucisse de Morteau qui se rapproche le plus de la saucisse locale)) 6 petites tomates mures, 3 oignons, 2 cuillères à soupe d’huile et 4 à 10 petits piments selon votre gré. Et bien sur plein de riz ! Les saucisses préalablement percées doivent bouillir 10 minutes et être ensuite plongées un peu dans l’eau froide. Laissez cuire jusqu’à évaporation de la dite eau. Et pendant que çà cuit, ce n’est pas la peine d’ouvrir une dodo, il faut hacher les oignons et les tomates sans oublier de piler les piments et le sel. (Achat indispensable : le pilon réunionnais, et 3 kg de surpoids dans l’avion pour le retour !)  Les saucisses devront ensuite être coupées en 3 ou 4 morceaux selon leur taille ou celle de la bouche de vos convives. Faites revenir ces morceaux, avant qu’ils ne partent, pendant 3 minutes dans un peu d’huile. Bon là, il est temps d’ajouter les tomates, les épices et tout le tintouin. Couvrez la marmite, laissez cuire 20 minutes en trouvant une bonne poire qui viendra remuer de temps en temps. Servez  avec des haricots rouges ou des lentilles ainsi que beaucoup de riz !

Le gâteau patate :Pour 6 personnes, prenez 1 kg de patates douces (500 g si vous le faite pour 3, j’suis un matheux, c’est fou !), 4 œufs, 200g de beurre, 200g de sucre roux, 1 petit verre de vieux rhum charrette, et une gousse de vanille bourbon. Epluchez (vous n’êtes pas obligé mais si vous ne le faites pas çà risque d’être pas terrible) les patates douces et faites les bouillir 45 minutes (ou 20 minutes en cocotte). Ecrasez ceci en purée et mélangez dans un saladier les patates, le sucre, le beurre, les œufs, le rhum et la vanille fendue dans la longueur. Beurrez un moule et versez-y le tout. 45 min au four à 180 °C. La note waterienne : essayez de patienter, c’est encore meilleur froid ! L’idée Waterienne : agrémentez le tout d’un coulis de goyave-cerises, c’est encore plus mieux !

Bonus : La réunion pratique :   

La téléphonie                Les guides           Dans les Mags VTT              Infos touristiques

- Côté guides :  http://boutique.teamsomptois.com : retrouvez dans notre e-boutique quelques livres et cartes en vente pour organiser votre séjour à l'île de la Réunion. Les guides que l'on a utilisé sont :

IGN : Les séries bleues sont indispensables. Pour la réunion, nous avons utilisés les 4401 RT et 4406 RT en vente dans la boutique somptoise.

Le topoguide  du GR réunionnais de la FFRP: Très utile au randonneur, ce qui parait logique... On y trouve des randonnées d’une journée en plus de la topo complète des 2 GR réunionnais. En vente dans la boutique somptoise.

Le Guide Bleu Hachette : Plus branché sur l’aspect « culturel » et sorties, malheureusement, il n’est pas spécifique de la Réunion et on trouve une énorme partie consacrée à l’île Maurice.

Le routard : toujours très complet quand on recherche un resto, un hôtel ou n’importe qu’elle commodité. On trouve aussi des infos pour les sorties sportives ou culturelles. Plus d’infos sur www.routard.com. Ce site de qualité est plein de bonnes adresses et d’infos.

- La réunion dans les magazines VTT : Bien sûr, les magazines sont très branchés Free ride, Descente et Méga réunionnaise. Ils abordent peu le côté rando/raid de l’île ou alors ils parlent de petites boucles qui ne sont pas vraiment dans l'esprit raid du TS. En tout cas, on trouve pas mal d’infos et beaucoup de photos qui peuvent mettre l’eau à la bouche… Alors fouillez donc dans vos archives !

VTT Mag : N° 145 / Février 2002 / p 94 à 101. « Résumé de la Méga 2001 »        « Balade de Samy au Maïdo sur un Spyke» Quand le Samy (le vrai...) parle du Départ du Maïdo il dit que «au départ de la balade, certains passages […] sont assez techniques». Quand un Sam Péridy dit çà, il faut ce dire qu’un somptois va lutter ! Sinon, bien que très axé descente, ces articles nous donnent une image idyllique de La Réunion sans aborder le meilleur coin de l’île pour rouler (à nos yeux), le site du volcan…

Vélovert : N°130 /  Février 2003 / p 38 à 59. «Le paradis du vététiste »   « Portfolio »   « l’Homovététix réunionnais » « résumé de la Méga de 2001 » Pour commencer, il faut le dire, le Portfolio est exceptionnel, les clichés sur le volcan déchirent vraiment ! Le portrait du rider local sauce Rhum arrangé est sympathique. Côté Méga, c’est Peat qui avait gagné juste devant Samy… On trouve aussi un article  qui donne envie de faire ses bagages…

Bike : N°1/ février 2003 /  p85 à 95.  « Ile de la Réunion, la route du Rhum ». Ils parlent de la Méga 2002, de rando dans la plaine des sables… Les photos donnent vraiment envie de monter vite dans un avion… Ils parlent aussi de Bourg Murat qui rappelle le Cantal, comme quoi, y’a pas que nous qui voyons le Massif Central partout… N’empêche qu’on c’était fait la même réflexion.

Critique des magazines: Notons tout de même qu’ils évoquent  tous un excellent réseau de balisage, mais sans guide c’est balaise… En effet, vu l’ampleur de la végétation, des chemins disparaissent en quelques mois. De plus, les petits panneaux ne sont pas franchement très bien entretenus et il en manque toujours… Pour ce qui est des boucles, il est rare d’en trouver de plus de 25 Km et les dénivelés sont loin d’être si dingue… Aussi, ils abordent le Maïdo comme un site exceptionnel pour le VTT,  c’est bien mais faut pas exagérer ! Pour ce qui du balisage permanent de la descente entre le Maïdo et Saint Paul, se serait vachement bien de nous dire où on le choppe car nous on a rien vu ! Mais il est possible voi même sûr qu’on ait du mal… Le point où tout les magazines sont d’accord, c’est sur le caractère totalement exceptionnel du site du volcan, là on est totalement sur la même longueur d’onde.

- Infos touristiques :

Le guide des meublés de tourisme : disponible en ligne sur www.officesdetourisme-reunion.com (mais ne vous fiez pas aux étoiles car je trouve leur appréciation par delà le foireux!) Ce guide est utile pour choisir sa location depuis la métropole.

Comité de tourisme de la Réunion (CTR) : Pas mal d’infos sur leur site Web sur www.la-reunion-tourisme.com.            Tél.: 02-62-20-00-41 Mail:ctr[at]la-reunion-tourisme.com

Maison de la montagne : lieu très utile pour chopper des infos sur toutes les activités de montagne. Côté VTT, les renseignements sont loin d’être top!  Plus d’infos sur www.iledelareunion-nature.com.

- Côté téléphonie : Pour les portables, le réseau qui passe le mieux c’est SFR (SRR là bas). Pensez à vérifier que vous avez activé l’option international / DOM TOM. Notons que toutes les communications sont, en général, hors forfait. Attention, l’appel du répondeur est payant. De plus tous les portables à carte ne peuvent pas fonctionner ! Pour les appels d’urgence, c’est comme en métropole, c’est le 112 (numéro qui marche même si vous n’avez pas de carte SIM ou de forfait adapté!).

Le voyage en avion et en Jumper  :

Le voyage des VTT par avion, c’est très technique :

Règle N°1 : Les règles de pliage de Vélo Vert pratique tu suivras.

Règle N°2 : Un sac tu achèteras (60 euros à Décathlon).

Règle N°3 : Tout, bien tu fixeras.

Règle N°4 : Des rembourrages énormes tu mettras.

Règle N°5 : Par un petit cadenas tout tu fermeras.

Règle N°6 : En priant tu enregistreras.

Règle N°7 : Pendant tout le vol en Dieu tu croiras.

Règle N°8 : A l’arrivée ton vélo entier peut être tu retrouveras.

Nous sommes partis avec Corsair, le forfait VTT est de 54 euros par vol et par spad. Le poids du sac n’est pas pris en compte, alors vous pouvez faire comme moi, et mettre 15 Kg d’affaires dans le sac de spad, çà peut vraiment être utile pour éviter le surpoids. Notons que les vélos ne sont pas mis à part et qu’ils peuvent être sous des centaines de kilos de bagages (une analyse soignée des mousses démontre ceci). Nous, on n’a pas eu de soucis sur l’état des spads à l’arrivée. Notons aussi que Corsair a été commercial et ne nous a pas fait payer les spads à l’aller mais au retour on a eu 18 Kg de bagages en trop d’où 140 euros de supplément à payer pour nous 7, çà calme...

Jolly Jumper : Quand on est 7 dont 4 vététistes, il faut un char d’assaut digne de ce nom pour transporter ce petit monde. On a donc loué un Jumper. Malheureusement, on a cassé la culasse ! Ben oui, la T°C du moteur n’étant plus indiquée, on a dû faire 20 bornes sans eau ! C’est vrai que le dit engin avait des signes précurseurs de pourriture (il fallait le démarrer en descente / il faisait des vieux bruits / il communiquait dans les côtes…). Mais franchement, rien de bien inquiétant quand on connaît la Wat’mobile… Donc pendant la réparation, on a eu une Mitsubishi minuscule rendant le transport de 4 riders très technique mais jouable. On dit tout de même merci au Porte Vélo Bossien !

Côté Circulation, n’oublions pas de signaler, que l’ile à l’heure de pointe, c’est comme le périph’ dans la capitale… Conducteur malin tu seras, à l’heure de pointe (entre 15 H30 et 17 H30 en gros) , ta voiture tu gareras.

Découverte de notre Joli Jumper... Paye ta déchire piour caser 7 personnes, 4 spads et des affaires pour 3 semaines !

Les membres du team TS-marche pour ce séjour réunionnais :

Franchement, avec nos galères, nos randos interminables, nos rapatriements improvisés, nos faims innommables, il y a des jours où le TS doit être ultra chiant, alors moi je dis Merci les filles TSiennes !

Mam'wat : Mère du Water (c'est-à-dire que c'est ma maman à moi), son attirance pour l’eau est inversement proportionnelle au plaisir que j’ai à me baigner. Excellente marcheuse sur le plat, ses genoux pourris l’empêchent de pouvoir attaquer quand il y a du relief, ce qui peut s’avérer assez gênant lors de randonnées réunionnaises…Mais bon, elle a bien survécu ! C’est une grande spécialiste du gâteau patate arrosé à la Goyave.

Mam'Fouine : Mère de la Fouine et femme du Boss, elle est toujours là pour sortir le TS de galère sans nom. Elle peut rapatrier 4 riders et leur spad dans une Mitsubishi grande comme une Clio en plein brouillard. Comme le Boss ou la Fouine, elle sait gérer la cartographie et tenir un excellent rythme de marche.

Waterproofette : C’est la fille du Boss et de Mam'fouine, la sœur de la Fouine, la cousine du Water, et la nièce de Mam'wat (les êtres doués en généalogie pourront s’apercevoir que le Boss et Mam'fouine sont les parents de la Fouine et que la Fouine et Water sont cousins…Et si vous êtes vraiment ultra doués, vous avez du comprendre que Mam'wat et Mam'fouine étaient sœurs !). On sent que le sang somptois coule en elle… C’est une grande marcheuse, ultra aquatique (elle me pourrit même parfois pour aller dans l’eau !), elle évoque sérieusement la possibilité de faire le raid du Lambon en pantoufles (mais non, elle mettra des baskets, pantoufle c’est une catégorie…). C'est peu de temps après ce séjour que Waterproofette a formé la section TS'girls du TS, c'est à dire de joyeuses rideuses ayant une esprit plus Le Jeun's que Bossien...     

Le dicton Réunio-TSien:Le Trou de Fer, c’est d’enfer… çà sent la banane la vanille et cumin,le TS qui rame, la pourriture du matin…