Coyote  :  Somptois canal très historique…

Ah ! Le petit Coyote, le spécialiste du débranchage de cerveau intempestif. Dès que le dénivelé devient négatif, il éprouve ce besoin irraisonné et irraisonnable de perdre le contrôle de son spad pour finir la descente dans un buisson ou dans un arbre. En fait, il ne tombe pas tant que çà mais c’est son pilotage qui est spectaculaire, tout est basé sur l’absence de contrôle… Il aime aussi les marches en tout genre, plus c’est haut, plus il fonce et plus il s’écrase…

Coyote lors de la SNFCoyote se lache

Aussi, le Coyote est un être d’une endurance rare mais quand il franchi un certain seuil de fatigue, il devient une sorte de larve incroyable plus capable de rien...Notons que depuis l'apparition de la Coyote'girl et l'arrivée d'un boulot on ne peut plus prenant, le brave rider oublie de plus en plus les randos du dimanche matin...Alors moi je dis juste encore une fois : je t’en supplie reviens ! A voir un hommage vidéo de la jeunesse du Coyote :

 Sa monture : Un Cannondale Jekyll 1000.

Ses anciennes conquêtes : Nakamura Summit, Peugeot Top Fichet, Rancho…

Ses plus grosses communications de souffrances : Belle coupure de poignet en Catalogne et multiples plaies sur l’ensemble du corps.

Préalpes