Google

rechercher sur teamsomptois.com

- Toutes les randos -

raid

 

- Raid du Lambon 2002 -

En ce long Week-end de mai 2002, 4 membres du TS ont réalisé le Raid du Lambon,  grosse souffrance et énormes souvenirs au programme pour le Coyote, le Furet, la Fouine et le Water. C'’est donc parti pour plus de 110 Km de VTT et 40 Km à pied sur 2 jours et…1 nuit avec la baguatelle de 92 balises à trouver ou à essayer de trouver ! Cette page concerne le raid vu par le TS, pour plus de détails et pour mieux connaître l’événement foncez sur le site des Flyings !

Prologue     Samedi     La Nuit     Dimanche     Epilogue

Prologue :

Lors de nos balades hivernales, nous croisions de temps à autre un autre team qui écumait les chemins à  VTT ou en footing. Les Flyings faisaient leur apparition dans la brume hivernale Melloise. Ils nous informèrent que c’était eux qui organisaient le célèbre Raid du Lambon. Ni une, ni deux nous voilà donc inscrit à l’épreuve rangers (l’épreuve Pantoufles est accessible à tous, l’épreuve Rangers est un poil plus dure…).

Le samedi matin, nous voilà donc au camping du Lambon, , un Jekyll, 2 Philippe, un X-control ou encore un Neuro nous souhaitent la bienvenue… A gauche, une équipe de triathlètes, à droite un marathonien et au milieu le TS avec 17 ½ ans de moyenne d’âge (seule équipe avec des mineurs en Rangers), le raid allait bientôt partir et nous découvrions peu à peu que nous n'avions jamais fait un truc aussi dur ! Ah oui, j'oubliais.... On ne sait pas courir !

La journée du samedi :

On commence par un départ groupé avec un tour de Lambon en Trail : 2,5 Km. La Fouine, le Furet, et Coyote assurent mais Water  a déjà du mal à suivre le rythme, le footing ce n'est pas son truc. Puis on enchaîne avec 12 Km de VTT entre Celles et Verrines avec une carte au 1 : 25 000 ; on lutte déjà comme des porcs pour trouver notre chemin, le Boss n’est point là, le Coyote s’impose rapidement comme cartographe chef, et oui c’est lui qui maîtrise le mieux la carto. Au bout de 1 Km de vélo, la manivelle de Coyote se barre, la Fouine est obligé de retourner à fond au camp pour trouver une clef. On part déjà avec un handicap sympathique.

Puis spéciale VTT chrono sur 3 km "descente infernale". Il faut se déchirer,  nous sommes déjà loin à cause de notre pépin technique mais de toute façon notre seul but est de finir. On enchaîne avec 10 Km de VTT autour de Saint-Romans et Mazières, on découvre nos premières balises, pour l’instant aucune fatigue notable est ressentie, c’est que du plaisir !

C’est alors que l’équipe est séparée en 2 ; la Fouine et le Furet partent sur une VTT orientation (vtt’o) vraiment très dure avec 3 Km réalisée en plus d’une heure, voire peut être 2... Ils doivent marcher dans des herbes très hautes, traverser des rivières… Le Coyote et Water partent pour 2 km de canoë avec portages (cf photo). Ensuite, les équipages sont inversés pour atteindre Mairé – Villaine en  canoë (2 km) et vtt’o. Aucun problème sur cette section, on rattrape même pas mal d’équipes.

Puis on enchaîne avec 10 Km de bike and run au Road Book, Water commence à être pourri, il fera du Bike and bike pour s’économiser « Merci les copains ! ». Puis Course d’orientation pédestre (co)  à Melzéar de 7 km, avec une carte au 1 : 5000, de 2 h à 2 h 30, 18 balises à trouver, on en aura environ 13. C’est un des meilleurs moments du raid, quoi de mieux que de chercher des balises dans le parc d’un château en ruines… Puis on rejoint Melle avec 18 Km de VTT autour de Saint-Génard. Le TS est sur ses terres (on passe à quelques kilomètres de Sompt), on connaît bien les chemins du coin, on gagne donc beaucoup de temps malgré la faim qui commence à être assez atroce.

Et enfin : arrêt chrono fin de la première boucle. On ne fera pas le parcours souterrain dans les anciennes mines d'argent de Melle car on est arrivé trop à la bourre. C’est là que les parents du Furet nous apportent une cocotte pleine de pâtes avec pas mal de sauce, on bouffe tout !

Mam 1 et 2 et le Boss nous suivront pendant tout le raid, et à chaque rencontre on est un peu plus pourri. On finira cette journée avec un temps pondéré de 14 H 17 (11 H 34 de temps réel et 2 H43 de pénalité). Les premiers ont un temps pondéré de 9 H 31 !

La nuit....

On peut le dire, ce fut la plus longue nuit de notre vie, la pourriture devient de plus en plus atroce, mais on a une seule idée en tête, avancer ! Le départ est échelonné en fonction de l'ordre d'arrivée du samedi soir, on commence avec une liaison VTT de 5 km sur le ruban vert. On découvre le VTT de nuit, des dizaines de spads  à l’assaut des balises, l’image est superbe, dès les premiers tours de roue, on oublie la fatigue et on pense au pied que çà va être !

Puis vtt'o autour de Beaussais jusqu’à la forêt de l'Hermitain (10 km / 7 balises). On trouve les 5 premières sans problèmes, on luttera un peu plus pour les 2 dernières, il y  en a une que l’on ne trouvera jamais. Petite perte de temps à cause d’une crevaison... Très sympa la réparation de nuit. On enchaîne avec une CO pédestre nocturne dans la forêt, carte 1 : 10 000, de 8 à 14 km. On trouvera très peu de balises et vers 3 H du matin on décidera de prendre le chemin du retour vers le Lambon. Le retour se fait par une CO pédestre de 8 à 13 km en campagne. Quand on recherche notre chemin le Furet s’endort dans le fossé, on est en pleine campagne avec nos frontales dans un état de fatigue inimaginable mais on continue… On arrivera au camp à 5 H 46, on se couchera vers 6 H 00 pour repartir à 8 H 28 donc moins d’une heure de sommeil…Le mot tête dans le cul est assez faible pour qualifier notre état du matin.

Pour la nuit on aura mis 9 H 51 de temps pondéré (6 H 51 de temps réel et 3 H de pénalité). Les premiers arrivent avec un temps pondéré de 2 H 49 avec les bonifications.

La journée de dimanche :

Le réveil est très dur,  on a mal partout, on a des difficultés à marcher mais il faut repartir. Le Coyote se lève  en premier, on ne le voit pas pendant 10 min, il nous dira qu’il a fait un petit malaise et qu’il était allongé dehors comme une merde. Notre seule réaction quand le Coyote nous a çà fut un "Ah oueh, on va au départ ?"

Le départ est échelonné en fonction du classement provisoire. Nous on démarrera à 8H28. Tout commence par une co-athlon de 10 km, direction l’Hermitain. Il y a 4 postes de tir: la sarbacane où Water fera un 0 pointé (le seul de tous les participants), puis carabine avec un 0 pointé du Coyote, arc où le furet va assurer, puis tire-chailles pour la Fouine qui va se contenter d’un tir réussi.

Puis 12 km de VTT, pour arriver à l’abbaye de Celles sur belle. Très grosse attaque, on pourrit beaucoup de monde. On compense en fait notre faible niveau en marche par le VTT. Notons que Water s’écrase dans la boue en tentant de pourrir d’autres participants… TS forever… A Celles, CO urbaine de 6 km avec 8 balises. On  a vraiment du mal à se déplacer mais l’envie de réussir est tellement grande que l’on ramasse 6 des 8 balises. Puis tyrolienne (120 m de câble)  pour le Coyote.

Et on enchaîne avec un bike and run de 3 Km, 2 balises suivi de l’escalade extérieure du château d'eau de la Haute Revétizon sur une échelle de corde et sur une échelle spéléo de 20 m. C’est très impressionnant surtout quand on a le vertige, donc Water lutte et la Fouine négocie çà sans problème. Au retour le Furet est vraiment pourri de chez pourri et en plus il crève, il n’a pas de quoi réparer le tubeless, sa chambre à air de secours est foireuse, on part donc sans lui en direction du Lambon et juste avant la dernière épreuve, on nous apprend qu’il avait une deuxième chambre qu’il a pu mettre, on l’attend donc pour finir le raid tous les 4.

Pour la fin du raid portage dans la rivière et on escalade la digue (photo) pour embarquer les VTT dans des optimistes, on nage en poussant l'embarcation. Avec l’eau Water renaît, on tire le Coyote qui n’en peut plus… Et on passe l’arche d’arrivée, c’est fini, on a fait le raid Rangers 2002 ! Pour cette journée du dimanche un temps pondéré de 13 H 52 avec un temps réel de 8 H 48 et donc 5 H 54 de pénalité.

Epilogue :

Nous avons fini 19ème du raid sur 44 équipes engagées. Il y a eu 6 abandons. Notre temps pondéré est de 37 H 51 (contre 21 H 22 pour les premiers). Notre temps réel est de 27 H13. On a gagné la Rangers d’argent car nous étions l’équipe rangers la plus jeune (21 ans – 17 ans – 16 ans  –  16 ans) On a mis plusieurs jours à se remettre de ce raid, mais une chose est sûre nous reviendrons ! Et encore merci aux Flyings qui ont organisé de façon nickelle ce raid. Nous espérons vous avoir donné envie d’en chier, rejoignez-nous l’année prochaine ! Et si vous voulez vous amuser sans faire les dingues le raid pantoufles est aussi du pur bonheur.

Coyote, Fouine et Water, Heureux de leur récompense (Furet est déjà parti dormir…trop pourri)...

Vu sur le pur site des flyings....

www.flyingsangliers.com

Autres éditions du raid...

Accueil rando

Accueil site

NB : Pour les photos nous avons utilisé les photos de Mam'Wat (photographe officielle du TS pour cet événement) et on a piqué quelques photos sur le site des Flyings-sangliers