Google

rechercher sur teamsomptois.com

- Toutes les randos -

 

 

passage technique pour la Fouine.Coyote dans un passage non cailloutu pour le pays !Un Jeune au dessus des rapides !Si c'est pas beau !un des seuls single roulant du séjour... Une descente excellente !

Jour 1

Découvertes du terrain à Albanya 

Jour 2

D' Albanya à Oix en bike and run 

Jour 3

GR en VTT d'Oix à Ripoll

Jour 4

De Ripoll à Santa Maria de Merlès

Jour 5

De Santa Maria de Merlès à Borreda 

Jour 6

Boucle de crêtes autour de Borreda

Jour 7

Les volcans catalans

Dia 7 : LA ZONA VOLCÀNICA DE LA GARROTXA

comment rouler au feeling en Espagne…

Transfert véhiculé :  

Pour le dernier jour de ride, nous changeons de secteur. Vous quitterez donc Borreda en vous dirigeant vers Ripoll. A Ripoll, dirigez vous vers Olot et enfin Les Presses où vous trouverez un camping parfait riche en caravanes avec tout de même au moins 3 emplacements tente ! Après avoir déposé les tentes… et le Ts piéton à Les Presses, gagnez Besalù pour tenter de choper le GR et donc le départ de la rando ! L’arrivée de la rando se fait au camping de Les Presses.

Carnet de route du Water :

Pour ce dernier jour de ride Catalan, nous partons de Besalù et nous nous dirigeons vers  Les Presses près de Olot. Les 2 Pierre du TS (Coyote et le Jeun’s) larguent donc ce qu’il reste du TS sur un chemin à proximité de Besalù sur le GR. Première question du jour, dans quel sens prendre le GR ? Ben oui, on n’a pas de carte de ce coin ! On part donc au feeling et on finit par se retrouver au cœur de Besalù, une petite ville qui vaut franchement le détour (photo ci-dessous). Le Boss glane par ci par là des infos et après un peu de lutte on finit par se retrouver sur le bon chemin.

Besalu en VTTCatalogne 2004Catalogne 2004

On monte tranquillement, on se tape quelques petites descentes sympathiques, je me ramasse un PPD sur une énorme pierre, on croise un groupe de randonneurs à BTT et d’autres à Cheval,  on porte pas mal les spads ... Le problème c’est qu’on a prévu de retrouver les marcheurs à Santa Pau pour le pique-nique et vu notre rythme ce n’est pas vraiment gagné. Une fois sur une pseudo-crête, on voit un village au loin que l’on présume comme étant Santa Pau. On décide donc de tracer au feeling et de ne plus suivre le GR pour tenter de gagner un peu de temps. L’idée du Boss consiste à suivre en sens inverse les traces des chevaux qui d’après lui sont potentiellement arrivant de Santa Pau. Le Boss choisit aussi de se diriger à la boussole sans le dit instrument en ne se fiant qu’à Râ…Et pas or ! Même moi en relisant je comprends plus le jeu de mots... On traverse pas mal de fois la rivière, on lutte un peu mais on finit par arriver sur une grande route qui peut potentiellement nous conduire à Santa Pau.

La galère Waterienne du jour : Bien sûr, en arrivant sur la dite route, je suis seul, les autres riders sont déjà loin. Mon feeling me dit à droite mais Santa Pau est indiqué des 2 côtés par les chemins de rando, je gueule donc « TS » et part à droite. 2 bornes plus tard, toujours pas l’ombre d’un rider attendant son Water. Je fais donc demi-tour… Personne au point de perte. Là je me dis que c’est sûr, il va falloir que je me démerde pour rejoindre le point de RDV. J’essaye d’arrêter un véhicule pour demander mon chemin, une voiture ralentit et accélère quand je m’approche de sa fenêtre… Youpi ! Je repars donc dans la même direction, roule pendant 4/5 bornes et tombe comme par miracle sur Santa Pau. Bien sûr, je ne connais pas le point de RDV convenu (car le soir pendant que ces TSiens discutent, y’en a qui font la vaissellev !) Je tourne donc 30 minutes dans le village sans savoir si les autres ont trouvé. Je n’ai bien sûr pas de portable et seulement 2 euros en poche. Je trouve une cabine et informe ma Mam par messagerie interposée que tout va bien et que je me démerde pour rentrer au camping. C’est alors que complètement désespéré, j’entends le cri caractéristique des TSiens… On se retrouve donc après une bonne heure de lutte. On ne retrouvera les marcheurs que bien plus tard, Santa Pau étant trop loin pour eux… Ci-dessous, les retrouvailles à Santa-Pau entre pourriture et pourriture…

Catalogne 2004Catalogne 2004Catalogne 2004 / Le TS VTT

Après ce pique nique, nous repartons tranquillement, on croise pas mal de randonneurs dont un groupe qui représente bien la France… Maudits Français… Après quelques passages sympathiques et d’autres plus techniques, on retrouve enfin le TS’marche. La rando se finit par un peu de route et du single qui va de génialement roulant à très technique. Voici donc ci-dessous, le TS version Catalogne au grand complet !

Catalogne 2004 / Le TS marche et VTT

Côté paysage : Bien entendu, ce n’est pas l’Auvergne, ni le Piton de La fournaise, c’est un  autre style de parcs des volcans ! Les villages sont typiques et la végétation est plutôt dense. En étant vigialant, on arrive à retrouver parfois la forme caractéristique des anciens volcans…

Itinéraire :

Cette rando, çà été feeling en tout genre vu qu’on avait RDV à Santa Pau avec le TS piéton et qu’on était à la Bourre. On a tracé au feeling souvent sur route, sur chemin, et dans les champs… Sachez juste qu’on est parti de Besalù et qu’on a rejoint Les Presès en prenant du GR, du PR et aussi du n’importe quoi, le tout en passant par Santa Pau…Mais franchement suivre le GR – 2 parait intéressant mais vraiment bien long…

Infos plus ou moins pratiques :

http://www.santapau.com et info[at]santapau.com : Le site Web de Santa Pau avec un accès français. Pleins d’infos sur cette superbe cité assez touristique et de nombreuses propositions de randonnées.

 

Catalogne

Pyrénées

Rando Book

Accueil site