HDG

Google

rechercher sur teamsomptois.com

 

 

Furet à la Barbette, une nouvelle façon de faire du Water Jump !Coyote en lutte... Magique !Encore un PPD dans la neige...Water, classique..

Du cassage de bras fouinien au Coyote show, du crash du Jeun's aux PPD de Water, c'est Histoires De Gamelles année 2003 ! Découvrez donc le TS dans ce qu’il sait le mieux faire : se planter !

Encore une page où vous allez trouver tout et surtout n’importe quoi…

La Carrière de la fourberie infernale – Le Remblais de la glissade folle :

Outils nécessaires :

Une Fouine, un Water, un Coyote et un Boss sans aucune protection hormis le casque réglementaire. Ben oui, ce n’était pas prévu dans la rando de trouver un pur endroit de spots !

Un spot pas vraiment impressionnant en gravier (Précisons que ce spot parait à la verticale sur la fin mais la Fouine, qui est le seul à être arrivé par le bas, jure que ce n’est pas vertical !)

Lieu et date de l’intervention :

Une carrière quelque part à 30 Km au sud de Sompt (petit paradis de spots,soit dit en passant ) En fait, c’est la carrière de Saint Mendé en mars 2003.

Mode d’emploi :

Le Water  doit s’élancer en premier et se planter sur le petit mur final qui en fait est vraiment raide (voir vertical si on n’a pas la bonne trajectoire !)

Ensuite, la Fouine part et manque de se planter. Bilan, juste une belle frayeur !

Et là vient le tour de Coyote, pardon  le tour de l’artiste ! Il s’élance fait 3 m et se plante… La magie de la photo intervient au bon moment ! A admirer ci-dessous à gauche… Pour cause de cadre cassé, il faut dire qu’il n’avait pas son spad ce jour là…

Puis c’est le Boss, qui gère bien jusqu’à sa chute… Bilan : gros Bobo au bras et le Boss sur son Doctor demandera au Water de quoi nettoyer tout çà ! Et là on s’aperçoit qu’on n’a pas de photo de face du spot, il faut donc un volontaire pour « poser ». Water se lance et passe encore moins bien qu’au premier coup, çà fait toujours çà quand on sait à quoi s’attendre !

HDG 3HDG 3

Bilan de ce spot : 5 passages 4 gamelles. Le rapport temps passé sur le spot / temps à nettoyer les bobos tend vers infini…

La Carrière de la fourberie infernale – L’ornière casseuse de rider :

- Version 1.0 by Water :

Outils nécessaires : Le Water doit s’élancer en premier sans protection sinon ce n’est pas drôle…  Il doit y avoir une ornière de 20 cm de large et bien profonde qu’il faut suivre sur toute la descente.

Lieu et date de l’intervention: La carrière de Saint Mendé quelque part à 30 Km au sud de Sompt. On est alors en mars 2003.

Mode d’emploi : Rien à dire, le schéma suffit à lui-même ! Je suis sûr que vous êtes en train de penser que ce schéma est minable, peu représentatif de la chute, que le cerisier est de trop…Je suis totalement d’accord avec vous !

- Version 2.0 by le Jeun’s :

Outils nécessaires : Un Jeun’s bien en forme qui n’a pas fait beaucoup de spots dans sa vie et qui là sent le truc ! Le beau spot de l’ornière infernale qui parait beaucoup plus facile qu’il ne l’est en réalité !

Lieu et date de l’intervention: La carrière de Saint Mendé quelque part à 30 Km au sud de Sompt en avril 2003.

Mode d’emploi : Mettons nous en situation : la Fouine vient de réussir le spot en prenant pas mal de vitesse. C’est alors que le Jeun's s’élance, prend beaucoup de vitesse, contrôle pas tout  et finit sa course dans un bel arbuste ! Bilan, petite blessure aux genoux qui a empêché ce petit jeun’s de faire les Cévennes… Comme quoi, faire attention avant de partir en séjour VTT n’est pas juste une vieille excuse pour ne pas faire du spot ! Là où c’est vraiment pas de bol, c’est que le jeun’s en question avait des protections mais malheureusement, elles se sont barrées !

Quand Tuffeau ne pardonne pas, que les ronces remplacent les roses…

Outils nécessaires: Un Samy qui a des envies d’attaques et de spot, il est indispensable que le rider accumule une vitesse correcte, ben oui sinon çà ne fait pas mal…

Lieu de l’intervention: La célèbre Motte Tuffeau, un de ces spots mythiques pour le TS !

Mode d’emploi : Le Samy doit gérer sur la première partie du spot mais dans la partie où il faut tout lâcher, il doit être mal-axé (c’est nul je sais) et il doit tracer direct dans les ronces et se ramasser en force. La position de la roue avant sur la photo montre que çà va être mal barré !

HDG 3

2 Photos, une montrant le début de la fin et une autre montrant un Samy heureux de s’être fait que quelques égratignures... 

Mervent, sa forêt, son lac, son chien, ses spots et ses merdes Wateriennes :

Outils nécessaires: Un Water qui parle de ce spot depuis le début de la rando. Avant d’y être, il jure qu’il ne part pas sans l’avoir fait, çà c’est vraiment le genre de choses qu’il faut éviter de dire…

Lieu de l’intervention: Mervent en Vendée à 1 H de route de Sompt. Un pur endroit pour le VTT soit dit en passant… Plus d’infos sur Mervent dans nos pages spots.

Mode d’emploi : Un Water a besoin de plusieurs tentatives avant de réussir… Ce qui est con c’est d’hésiter et de se dire que c’est trop dur une fois dans le spot !

Etape 1 : Le spad y va tout seul sans rider, mais le Pasta est bien équilibré et reste impeccablement sur ses roues.

Etape 2 : Le spad et le rider arrivent tous les 2 en bas mais chacun de son côté.

Etape 3 : Water réussi  en restant sur le spad mais là bien sûr on n’a pas de photo !

HDG 3HDG 3

La Fouine dans la végétation réunionnaise :

Outils nécessaires : Une Fouine avide de PPD, et autres chutes sur le côté au cours d’une mini-rando spéciale spots. Pour les incultes, PPD, c’est Passage Par Devant, d’autres nomment çà OTB mais le TS aime son vocabulaire propre

Lieu de l’intervention : Le cirque de Salazie, en plein cœur de l’île de la Réunion. Pour découvrir tout sur ce formidable voyage, direction nos pages spéciales !

Mode d’emploi : Sur ce spot, notons que le Water est le premier à avoir réussi  et en plus du premier coup, c’est assez rare pour être signalé. Après de nombreuses tentatives, le Fourbe passe. Et pendant ce temps, la Fouine fait son Water en réalisant un superbe PPD avec atterrissage dans la végétation locale… Mais, une Fouine ne sait pas rester sur un échec, il repasse et, à la sortie du spot, sa roue arrière tape dans une pierre et il est donc éjecté dans la flore réunionnaise, comme vous pouvez l’admirer ci-dessous ! 

HDG 3HDG 3

Salazie, splendide….............................................................................................;…tête de Fouine, magnifique !

Bouh or Boue, That is the question ?

Outils nécessaires: Un Water attaquant correctement dans une fin de descente. De la boue pas franche, où çà s’enfonce mais pas trop ; où çà glissouille mais pas follement….

Lieu de l’intervention: Un des beaux chemins de Nanteuil (Près de Saint-Maixent l’école, vous savez la ville où on regroupe des gens qui mettent des tenues pour se cacher dans la nature et faire Pan sur les méchants…Mais non je ne parle des chasseurs… C’est aussi la ville qui accueille certaines manifestations de dopés en tout genre…). Avoir dans nos spots...

Mode d’emploi : Le Water doit bien attaquer, coincer sa roue dans une ornière et tomber bien à plat dans une remarquable flaque de boue. Pour profiter pleinement de la chose, il est nécessaire de le laisser essayer de sortir seul de sa merde, çà tâche plus !

HDG 3HDG 3

Mais où ils sont cachés les bras du Water ???

Casser le Bras :

Outils nécessaires : Une fouine  qui attaque, un chemin sans difficultés, des pompiers et un VSAB, le CHR de Gap avec de gentils docteurs ainsi que des broches et un poil de résine...  

Lieu de l’intervention : Près de Montclar quelque part dans les alpes du sud.

Pour plus d’infos sur ce grand moment de souffrance somptoise, 2 pages :

Barcelonnette pour découvrir des infos sur le lieu de l’accident et sur les alpes du sud.

Autour du VTT pour mieux connaître l’histoire même de cet accident.

Même les plus grands journaux somptois n’ont parlé que de cet accident ! En exclu découvrez ci-dessous la superbe couverture de Sompt Dimanche…

HDG 3, le ride ultimeHDG 3HDG 3

Notes aux divers intervenants :

Note aux personnes rendant visite à un rider hospitalisé dans un pur endroit pour faire du VTT : éviter de dire « On a attaqué dans de pures descentes avec des single track de fou ! » Dites, «On s’est bien amusés, mais bon çà vaut pas Sompt ».

Note aux chirurgiens orthopédistes: Ne dites pas « Il est hors de question que vous repreniez le vélo d’ici 1 an », dites, « La médecine n’est pas une science exacte et il est possible qu’il faille un temps de réadaptation avant de pouvoir rouler comme avant ».

Note à l’accueil des urgences: Ne dites pas « C’est vous les copains d’Adrien ? » Dites plutôt « Vu le nombre de personnes dans la salle d’attente, compte tenu de vos tenues… et du doux fumet qui émane de vous… je pense que vous désirez prendre des nouvelles d’Adrien ».  Oui, j’ai mis Adrien car le nom de Fouine n’apparaît pas encore sur ses papiers d’identités !

En exclu découvrez la chanson « Casser le bras » : (même air que la version des  inconnus)

La Boum, adieu ma chambre à air !

Outils nécessaires : Un Water nul en Wheeling, qui a perdu déjà un peu de poids  mais qui  reste assez lourd tout de même,  une jolie marche avec atterrissage sur le béton, et une chambre à air pincée.

Lieu de l’intervention : Place de Tillou près de l’Eglise, endroit idéal pour faire son Bof  à la vue de tous. Découvrez une vidéo de ce spot, un petit jeu ridicule et d’autres photos sur la page le Come back du spot !

Mode d’emploi : Bon il est vrai que c’est pas vraiment une gamelle, mais on le met là  car on en a envie voilà ! La marche est correcte, il faut laisser le Water se concentrer. Il doit faire un Wheeling minable et être surtout légèrement de travers. A la réception, çà a fait un bruit bizarre, style  gros pétard…

HDG 3

Un PPD Waterien, en souvenir du bon vieux temps…  

Water a un peu perdu cet art systématique du Passage Par Devant mais un peu de neige, et tout rentre de l’ordre…. A découvrir dans Cévennes 2003.

HDG 3HDG 3

Bip-Bip s’en prend une grosse :

Outils nécessaires : Le Bip-Bip doit attaquer correctement, il ne doit surtout pas voir le minuscule panneau « danger » et arriver à fond sur un passage technique en bord de route...

Lieu de l’intervention : La Crèche au cours d’une rando organisée.

Mode d’emploi: Il doit totalement perdre le contrôle de son spad et tomber de plus de 2 mètres de haut sur le bord de la route. On dit merci au sac à dos et au casque qui lui ont permis d’éviter un séjour en chambre blanche…Bref, c’est le genre de chute qui fait une belle frayeur ! Sur la photo, on peut noter l’ampleur du vol plané et se rendre compte que le Bip-bip est un peu KO après cette gamelle qui calme.

HDG 3HDG 3

...Entrez dans la suprême dimension Coyote...........

.........Hommage à un rider pas comme les autres.........

Outils nécessaires : Un bon Coyote heureux de vivre est indispensable. Il doit aussi ne pas avoir envie de faire de Wheeling. Un spot où on sait que çà ne passe pas sans Wheeling ou un spot où l’option se pencher en arrière n’est pas à exclure…

Lieu de l’intervention : N’importe où pourvu qu’il soit possible de se planter.

Mode d’emploi : Le Coyote doit s’élancer, et surtout, il ne doit pas du tout se mettre en arrière, mettre du poids sur l’avant est aussi le bienvenu. Si l’étape précédente est respectée, le PPD viendra en douceur, et la rencontre amicale avec le sol arrivera bien assez vite ! (La photo à Gauche c’est juste pour le plaisir, c’est pas beau mais çà m’éclate).

HDG 3HDG 3HDG 3

Je suis sûr qu’il y a parmi les internautes de véritables fans de Coyote, de son bel esprit, de son sens inné de l’attaque…  Pour les admirateurs fou de Coyote, vous pouvez télécharger The Magic  Horrible Coyoting Show, petit clip sur la jeunesse vététistique de ce rider à part...

HDG 3

Toutes les H.D.G.

H.D.G. best-of, le meilleur du pire !

La suite : H.D.G. 4 

Accueil site